Machiavel en démocratie : Mécanique du

Machiavel en démocratie : Mécanique du pouvoir Machiavel a t il raison, a t il tort Le premier il a dcrit, non sans complaisance, la mcanique du pouvoir des temps passs la lutte pour sa conqute, l affrontement des ambitions gostes Mais de la finalit du pouvoir il ne parle gure, comme si sa possession tait un but en soi La dmocratie a t elle chang tout cela Dmocratie ou dictature, la fin demeure la mme l appropriation du pouvoir par tous les moyens, aussi longtemps que possible Mais quand rgne la dmocratie, le Politique ne peut plus s inspirer des Lnine, Staline, Hitler, Mao, il ne cherche plus faire peur, mais plaire, communiquer, entraner soi le peuple en utilisant toutes les armes de la sduction, tels Blair, Clinton ou Mitterrand Si l esprit de domination l inspire toujours, les moyens employs ne sont plus les mmes Reste qu observer la ralit ne dispense pas de souhaiter qu elle soit autre Se rfrer des convictions morales fait sourire les cyniques, mais en dmocratie le pouvoir ne peut pas tre une fin en soi Le conqurir, pour y puiser les satisfactions et les exaltations de l instant, ou bien pour compter dans l Histoire longtemps aprs sa mort les deux ne vont pas ncessairement de pair Cependant cela arrive, comme l ont montr Roosevelt, de Gaulle, Kohl et d autres Edouard Balladur dcrit le mode d emploi de la politique au XXe, sicle avec une lucidit teinte d amusement

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *